Seydou Boro concert d'un homme décousu

Concert d’un homme décousu

Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos Photos

DISPONIBLE EN TOURNÉE

Création au Centre National de la Danse à Pantin le 5 novembre 2009 

Chorégraphie, costume, musique et danse Seydou Boro 
Musiciens Ibrahima Boro (guitare acoustique), Sylvain Dando Paré (guitare basse), Adama Dembélé (tambour d’aisselle), Issouf Diabaté (guitare solo), Dramane Diabaté (calebasse, percussions)
Lumières Anne Dutoya
Assistant à la chorégraphie Ousseni Sako
Régie générale et son  Eric Da Graça Neves
Production Marie De Heaulme

Cette création est la continuité de la recherche que je poursuis sur la complexité de l'être humain. La tête est la cage de la pensée. La pensée comme source d'élévation mais aussi comme source d’enfermement. Cette dualité-là, est mon point de départ.

La danse s'inspire d'énergies musicales différentes, puisées dans plusieurs régions du monde : fado, salsa, flamenco. Je travaille aussi à partir du rythme vocal et corporel de Fela Kuti, créateur de l'afro-beat et grande figure artistique et politique de l'Afrique, un personnage qui m'est cher.

Chaque instrument correspond à un aspect de la personnalité humaine. La présence des cinq musiciens, et la mienne au chant, contribue à aiguiser le propos du décousu. La guitare basse est plus dans la solidité, dans ce qui rassure, dans ce qui nous accompagne et qui construit avec nous; la guitare solo représente un accompagnement plus instable, un peu fuyant comme une personne qui s'efface quand vous avez des ennuis le tamani, tambour d'aisselle, représente le doute qui nous remet toujours en cause; la calebasse représente l'exigence qui nous porte et nous aide à garder le cap; la voix enfin est le sujet lui-même, la personne qui s'exprime en son propre nom, et qui doit assumer sa vie seule.

Les musiciens sont partie prenante de la partition chorégraphique. Ils vont évoluer sur scène avec moi tout au long du spectacle. A la fin du spectacle, j'invite les spectateurs à venir danser sur le plateau. (Seydou Boro)

Production déléguée Djeli / Compagnie salia nï seydou
Coproduction  le Centre National de la Danse - Pantin, la Passerelle - scène nationale de Saint- Brieuc, le Merlan, scène nationale de Marseille, le Centre chorégraphique national de Caen - Basse-Normandie dans le cadre de "l'accueil-studio", le Centre culturel français de Ouagadougou, le Centre culturel français de Bobodioulasso, le Centre de Développement Chorégraphique - La Termitière de Ouagadougou.
Avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication - DRAC de Bretagne, du Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, du Conseil Général des Côtes d'Armor, et du Département Afrique et Caraïbes en créations de CULTURESFRANCE - Ministère des Affaires étrangères.