Seydou Boro weeleni

Weeleni, l'appel

Photos Photos Photos

Création en 2002

Chorégraphies (3 solos) et Interprétations Salia Sanou, Seydou Boro, Ousséni Sako
Musiciens Youssef El Mejjad, Seydou Khanzaï, Ibrahima Boro, Dramane Diabaté,
Scénographie Fousséni Compaoré
Lumières Laurent Cauvain
Costumes Martine Somé
Régie Lumières Eric Da Graça Neves

La pièce interroge chaque danseur sur l'invisible, ignoré par la raison, qui tisse le fondement même de nos vies et de nos relations aux autres et à soi.
L'invisible que la conscience sourde de nos cultures s'acharne à taire, nous échappe, nous questionne, nous inspire crainte ou émerveillement. Cet appel, hors du sens et de la maîtrise, déconnecte notre raison consciente, et résonne en nous comme les mots vides, peur, solitude ou création. On peut choisir de ne pas l'entendre, ou au contraire, prendre le risque de s'ouvrir à lui.
A travers Gestes (chorégraphie de Salia Sanou), Waati, le temps (chorégraphie de Ousséni Sako) et Féminin masculin (chorégraphie de Seydou Boro) c'est l'âme qui se danse, son engagement dans une démarche sincère et profonde sur cequi nous appelle à naître, vivre et créer.

Comme un nouveau défi pour les chorégraphes, le solo porte sa justification dans le thème même de la pièce. Il témoigne du cheminement singulier d'artistes dans une aventure
commune. Trois soli, non comme une succession de panneaux, mais inscrits dans une seule et même énergie, où l'existence de chaque pièce n'est possible que par le regard des autres. Dans le fil de la création, il se reconnaît, trio de soli.

Quatre musiciens composent la pièce. Avec une palette de couleurs musicales aussi différentes que le djembé d'Afrique de l'ouest, la guitare folk empreinte des mélodies mandingues et la légèreté des instruments de percussions marocains, la compagnie salia nï seydou affirme de nouveau sa volonté d'inscrire ses créations chorégraphiques hors frontières. Exploration de sons nouveaux à travers la rencontre d'univers musicaux différents, telle est la ligne de création musicale destinée à nourrir la pièce. (Salia Sanou et Seydou Boro)

Production déléguée Djeli/Compagnie salia nï seydou
Coproduction Le Festival International des Théâtres Francophones en Limousin, Le centre culturel Jean Pièrre Fabrègues - ville de St Yrieix, le Théâtre National de Bretagne, le Centre Culturel Français Georges Méliès (Ouagadougou), le Centre Culturel Français Henry Matisse (Bobodioulasso), compagnie salia nï seydou
Avec le soutien le Ministère des Arts, de la Culture et du Tourisme du Burkina Faso, la Maison des Arts et de la culture de Créteil, Programme de soutien aux Initiaves Culturelles, Association Française d’Action Artistique / Programme Afrique en Créations, Le Centre Chorégraphique National de Montpellier, Agence Intergouvernementale de la Francophonie, 651 ARTS (New York), Afrique Exchange (New York), Bernard Schmidt Productions, les Films Pénélope.